Flo et les oiseaux

Une autre de mes passons dans la vie, c’est les oiseaux.  À l’heure actuelle, j’en possède quatre, soit un perroquet mâle Tête Brune, une Youyou du Sénégal femelle et deux cockatiels jaunes et gris mâles (deux frères).

Je visite souvent mon amie Mimi qui possède une douzaine d’oiseaux. Il y a environ 2 ans, elle et moi leur avons construit une nouvelle volière dans un coin de son salon. Elle possède des Cockatiels, des Inséparables, des Padas, des Perruches de Bourque et des Turquoisines. Les Padas et les Inséparables sont dans de plus petites cages à l’intérieur de la volière et ont leur portes sur le devant de la volière de sorte qu’elles ne touchent pas aux autres oiseaux car ils sont agressifs avec les autres espèces que la leur.

La volière que nous avons fabriqué chez Mimi est très belle. C’est une petite oeuvre d’art.

Donc, pour ceux et celles que ça intéresse, voici quelques photos de mes oiseaux et plus bas je placerai un lien pour la volière.

*

20136632_1585035871527886_1626922278_n

*

Sur cette photo je bécote mon Kiwi, mon perroquet  mâle à Tête Brune. C’est un oiseaux originaire d’Afrique, surtout du Mosambique à ce que j’ai lu sur Internet. Sur mon épaule gauche se trouve ma femelle Youyou du Sénégal. C’est une proche cousine du perroquet à Tête Brune. Les deux espèces partagent beaucoup de points en commun.

*

20179890_1585035968194543_1000881633_n

*

Voilà que maintenant Kiwi est sur mon bras gauche près de mon épaule et Tweetie à traversé derrîère ma tête sur mon dos pour passer sur mon épaule droite.  Quand elle veut des caresses, elle me pince un peu la joue ou une oreille et gare à moi si je ne lui en donne pas. Elle va revenir à la charge et mettre un peu plus de pression sur son bec. Elle est très espiègle et affectueuse. Elle peut passer des heures sur mes épaules et sur mes bras.  Je peux accomplir certaines tâches et elle reste en place. Je peux aller aux toilettes et elle ne bougera pas beaucoup  de mes épaules. À force que je la bécote elle a mémorisé le son d’un baiser et elle touche ma joue en faisant ce bruit. Elle est comique, parfois elle tousse et les gens rient. Elle ne tousse pas vraiment en réalité, elle ne fait qu’imiter à perfection ce bruit. Parfois elle marmonne. C’est que la dame qui me l’a vendue avait une petite résidence chez elle et elle s’occupait de gens  âgés. Ils étaient au sous-sol mais la cage d’escalier était à ère ouverte, alors Tweetie  entendait leurs murmures et elle les imite encore occasionnellement.  C’est très comique. On ne comprend pas ce qu’elle dit mais c’est définitivement un ronchonnement  humain.  On a l’impression qu’elle n’est pas contente mais ce n’est pas le cas.

20158489_1585035941527879_1021032424_n

*

Bon, et bien voilà qu’elle me pince un peu. Elle exige des caresses. C’est un rappel à l’ordre. Elle veut de l’affection et tout de suite!

*

20182992_1585035991527874_1502055516_n

*

Maintenant c’est au tour de Kiwi qui veut des caresses. Ils sont comme des enfants. Si je donne à l’une, l’autre en veut aussi. Alors il faut toujours essayer d’être équitable.

S’il ne reste qu’une tranche de banane, il faut la couper en deux et chacun leur portion. Si je donne du jus d’orange dans un bouchon à Tweetie , ça ne fait pas long feu que Kiwi atterrit sur moi pour réclamer sa part.

*

20158125_1585036011527872_1319904662_n

*

La petite Tweetie me bécote, moi je lui flatte la tête de mon doigt.  Parfois je descend le long de son dos. En d’autres moments je saisis sa tête doucement et je l’embrasse. Je suis souvent affairé à écrire sur mon clavier, ou faire une recherche à l’ordinateur, ou encore faire des travaux manuels. Kiwi et Tweetie sont pareils. Ils peuvent descendre sur mes mains pour venir voir de près ce que je fais. Ils veulent même toucher mes outils et les matériaux sur lesquels je travaille. Parfois il faut que je les remette en cage pour pouvoir travailler en paix. Ils ont chacun leur cage. Si je les met dans une seule cage c’est la bagarre qui éclate. Lorsque je ne suis pas chez moi, les 2 perroquets restent dans leurs cages. Parfois je laisse mes 2 cockatiels en liberté. Ils font moins de dégâts que les perroquets.  Je ne sors jamais de leurs cages mes cockatiels et mes 2 perroquets en même temps. Les perroquets sont trop agressifs envers les autres oiseaux. Alors je les sors deux à la fois. Ils ont chacun leurs heures de sortie.

Mon Kiwi à son petit ”condo” sur le dessus d’une pile de boîtes à documents près du plafond. C’est une grosse boîte double de céréale sur le dessus des boîtes de documents. Il passe souvent ses nuits là-haut. Au matin je le rentre dans sa cage pour son déjeuner et il y demeure jusqu’en soirée.  Tweetie préfère dormir dans sa cage.

*

Flo et les cockatiels de Mimi

*

Du temps où j’habitais avec Mimi,  j’y ai passé 6 ou 7 ans et je m’occupais beaucoup de ses oiseaux. J’avais même installé une plateforme dans le haut de ma fenêtre , soutenue par 4 chaînettes au plafond. C’était un parc pour les oiseaux. J’ai commencé par nourrir le premier bébé, une petite femelle malade, paralysée sur tout un côté. Elle allait mourir, ses parents ne la nourrissaient plus. Je suis tombé en amour avec ce petit oiseau faible. Elle a fini par guérir mais elle n’a jamais volé beaucoup. Une seule fois elle a volé dans la pièce et est revenue à moi.  Je suppose que ça lui avait demandé trop d’effort. C’était un amour de petite femelle cockatiel. Dès que j’arrivais de travailler elle gesticulait dans sa cage et criait pour que je vienne la prendre. Elle était sur mes épaules jusque ce soit le temps du dodo pour elle. Elle a vécu 5 ans et quand je l’ai trouvée morte dans sa cage je suis devenu hystérique. Je ne l’oublierai jamais. Il y a de ces petits anges qui nous ravissent le coeur et quand elles meurent, elles nous emportent une partie du coeur avec elles. Les femelles oiseaux sont souvent fragile. Nous en avons perdu 3 chez nos cockatiels. Elle étaient les plus douces et gentilles. Il ne reste que les mâles de cette famille maintenant, les mâles de 3 générations, 5 mâles en tout. J’en possède deux que Mimi m’a donné, deux frères.  Mimi a gardé le père, le fils et le petit-fils.  Lorsque je suis arrivé chez Mimi elle n’avait qu’un couple de cockatiels. L’année d’ensuite ils ont eu la petite femelle et les années d’après, des mâles et une autre femelle. Cookie, la mère a survécu à ses 2 filles, Grisoue qui est décédé à l’âge de 5 ans, et Kiwi (elle s’appelait Kiwi, du même nom que mon perroquet Tête Brune. Kiwi a vécu environ 7 ou 8  ans.  Mimi et moi avons perdu aussi quelques bébés cockatiels au cours des années. Chaque fois la mort de ces merveilleux petits oiseaux nous a beaucoup attristé.  C’est comme perdre un enfant pour un être humain.

 

*

Ci-bas, quelques photos du temps où j’habitais chez Mimi.

*

SANYO DIGITAL CAMERA

*

C’était une jour où je m’étais mis à genoux sur le plancher,  le corps près du sol devant la porte patio avec quelques-uns de mes amis cokatiels. Ils volaient sur moi. Je prenais du tempe en leur compagnie. Je les aimais, les bécotais, les caressais. Je les aime toujours autant.  Je vais souvent visiter Mimi et il n’est pas rare que j’y reste quelques jours. J’emmène mes oiseaux mais chez elle ils doivent rester dans leur cage.

 

*

1

*

C’était un jour où je parlais au téléphone devant mon écran d’ordinateur.  J’avais au moins 5 des cockatiels sur moi. C’était une scène qui n’était vraiment pas rare.

*

3

*

 

4

*

Pour les 2 photos ci-haut, j’étais encore devant mon ordinateur et ces petits amours  qui affectionnaient se nicher sur moi, encore et encore.  Ils avaient leur parc juste un peu plus haut à côté de moi.

*

* SANYO DIGITAL CAMERA

*

Notre très regrettée Grisoue, petite femelle espiègle, qui se poussait avec un tuyau d’échappement et le silencieux de mon camion-transporteur de voiture de course sur lequel je travaillais. Il ne fallait pas laisser une maquette pour quelques secondes hors de ma vue, le temps d’aller chercher un outil, une pièce ou de la colle que je me faisais chiper des morceaux… et devinez quoi. Ils se faisaient mettre en charpie assez rapidement.

*

Voici un autre de mes blogs sur certaines de mes réalisations personnelles au niveau professionnel et des travaux effectués chez ma meilleure amie, Mimi, dont au bas complètement, la volière que nous avons conçu ensemble pour ses oiseaux, une petite oeuvre d’art. La page web  étant très chargée de photos et de textes prend un temps à se charger, les photos apparaissent parfois après plusieurs secondes car elles se trouvent en bas complètement. Il faut utiliser le curseur pour y descendre.

http://florentbeauchemin.eklablog.com/

*

D’autres photos suivront quand j’aurai du temps. Si vous avez des questions ou des commentaires voici mon adresse courriel: florent.beauchemin@gmail.com

*

 

Enregistrer